Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

Accueil > Maroc

Maroc

  • La diplomatie culturelle marocaine - 05/04/17

    Depuis quelques années, le Maroc mène sur son territoire et à l’étranger une politique culturelle ambitieuse. La mise à l’honneur du royaume chérifien au Salon du Livre Paris 2017 et la diffusion publique en février 2017 d’un rapport de l’Institut royal des Etudes stratégiques (IRES) (1) sont l’occasion de donner un aperçu historique et contemporain de la diplomatie culturelle marocaine.

  • Abdallah Laroui (1933 - ) - 31/03/17

    Abdallah Laroui est un historien et romancier marocain. Agrégé de langue et civilisation arabe, il s’est fait connaître au lendemain de la défaite arabe de 1967 contre Israël par son ouvrage L’idéologie arabe contemporaine. Sa notoriété s’affirme avec la publication d’une synthèse consacrée à l’histoire du Maghreb en 1970, puis sur des essais sur la place de l’Islam dans l’histoire et la société arabe. Il défend l’idée d’une rupture épistémologique avec l’héritage islamique et la nécessité d’embrasser les valeurs modernistes occidentales en tant que valeurs humanistes, à partir des thèses marxistes, très en vogue lorsqu’il débute son travail intellectuel dans les années 1960.

  • Compte rendu du programme « Autour de Bouanani. Un autre cinéma marocain », au 67e festival international du film de Berlin (9-19 février 2017) - 23/02/17

    La Berlinale, dont la 67e édition s’est achevée le 19 février, a mis à l’honneur cette année le cinéaste marocain Ahmed Bouanani, dans un programme intégralement consacré au cinéma marocain, intitulé « Autour de Bouanani. Un autre cinéma marocain ». Ce programme exceptionnel a permis aux spectateurs du festival de découvrir des images parfois presque inédites, jamais représentées depuis la première diffusion. Une chance inouïe pour les cinéphiles, pour lesquels Ahmed Bouanani restait pour la plupart un « illustre inconnu », comme le confesse elle-même sa fille, Touda Bouanani, dans une vidéo qu’elle lui a consacrée (Fragments de mémoire) (1). Retour sur un œuvre essentielle de l’histoire du cinéma marocain.

  • La démographie dans le monde arabe (1/2) - 06/02/17

    Le monde arabe surprend les démographes depuis les révolutions de 2011. Alors que les naissances ont rapidement diminué entre les indépendances (années 1960) et la première décennie des années 2000, elles sont à nouveau en hausse depuis les révolutions de 2011 (1). La transition démographique (2) semblait pourtant accomplie, et ce très rapidement, avec des taux de fécondité « à l’européenne » dans la plupart des pays du Moyen-Orient et du Maghreb. Avant d’apporter des clés de compréhension de ce phénomène inattendu pour les spécialistes, faisons un point sur la démographie dans le monde arabe.

  • Ibn Battûta : vie et voyages - 12/12/16

    Les Voyages d’Ibn Battûta sont restés connus uniquement du monde musulman jusqu’au XIXe siècle, lorsqu’ils ont été traduits en allemand, puis en anglais et en français. Pourtant, son récit de voyage a consacré un genre littéraire à part entière, la rihla, genre initié par son prédécesseur et autre grand voyageur arabe Ibn Jubayr (1). « Rihla est le mot arabe désignant le voyage et, par la suite, le récit que l’on en fait. » (2) Qui était Ibn Battûta ? Quel a été son apport à la science et à la littérature arabes du XIVe siècle ?

  • Cartographie des religions (1) – Aperçu régional au XXIe siècle - 02/12/16

    Plusieurs articles sur les différents courants de l’islam sont déjà parus sur Les clés du Moyen-Orient. Celui-ci a pour objectif de présenter une cartographie de l’implantation des religions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Les courants principaux y sont représentés, ainsi que les principaux lieux saints (sunnites et chiites), les lieux de naissance des principaux ordres soufis, et les minorités religieuses.

  • La dynastie des Amirides et les derniers feux du califat de Cordoue (976-1009) - 23/11/16

    Avec le règne d’al-Hakam II (961-976), le califat omeyyade de Cordoue avait atteint un véritable âge d’or politique et culturel. Sa mort, en 976, porte un coup d’arrêt à cet apogée omeyyade. En cause notamment, une succession difficile : au lieu de respecter le choix de son père ‘Abd al-Rahmân III qui souhaitait voir le frère cadet d’al-Hakam II, al-Mughîra, monter sur le trône, al-Hakam II décide à partir de 972 de nommer son propre fils, Hishâm, héritier. Cette décision pose problème : al-Hakam II meurt le 1er octobre 976, alors que Hishâm n’a que 11 ans et n’a pas atteint l’âge de la puberté, ce qui, en droit sunnite, est un obstacle pour l’accession au pouvoir des émirs et des califes. Alors qu’al-Mughîra et Hishâm rassemblent des partisans autour de leur cause, al-Mughîra est rapidement assassiné par le maître de la monnaie, Ibn Abî ‘Amîr. Hishâm devient donc calife à 11 ans, Ibn Abî ‘Amîr a su se faire une place au plus près du calife omeyyade, s’emparant du pouvoir effectif grâce à sa nouvelle fonction de hâjib (1). Pierre Guichard affirme ainsi qu’une « véritable “dynastie” parallèle » (2) se met en place : la dynastie des Amirides, c’est-à-dire d’Ibn Abî ‘Amir et de ses quelques descendants.

    Cette prise de pouvoir, qui instaure une dualité inédite entre le calife et son hâjib, ne dure qu’un temps : en 1009, les Cordouans se révoltent contre ce que Philippe Sénac qualifie de « dictature amiride » (3) ; c’est la révolution de Cordoue, qui fragilise encore un peu plus l’institution califale. Les Amirides sont éliminés, et la dynastie omeyyade leur survivra encore quelque temps, jusqu’en 1031 ; mais elle ne se relèvera pas vraiment de cette expérience, qui apparaît dès lors comme un moment charnière de l’histoire politique d’al-Andalus.

  • La dynamique de la transition au Maghreb : défis et enjeux 4 ans après le Printemps arabe - 03/08/15

    Rachid Tlemçani est enseignant-chercheur en Science Politique à l’Université d’Alger depuis le début des années 1980. Il a été professeur visiteur dans plusieurs think tanks et universités, notamment à Harvard University, Georgetown University, Carnegie Endowment for International Peace et l’Institut universitaire européen de Florence. Ses centres d’intérêt sont la transitologie, les élections, l’islamisme, le féminisme, la violence politique et le néo-autoritarisme. Il a écrit abondamment sur le Maghreb, le Moyen-Orient ainsi que sur la politique extérieure des Etats-Unis. Son dernier ouvrage s’intitule Elections et Elites. Il intervient fréquemment dans les médias locaux et internationaux. Il est un influent leader d’opinion.

  • Guillaume Jobin, Mohamed V Le Sultan. Ma liberté : celle de mon peuple et de mon pays. La France au Marco Tome 2 : 1925 - 1945 - 16/06/15

    Guillaume Jobin est diplômé d’HEC. Il est aujourd’hui président de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris ainsi que de ses établissements à Alger, Bruxelles, Casablanca, Tunis et Rabat où il demeure.
    Avec son premier Tome paru en 2014, Lyautey le Résident, Guillaume Jobin avait selon le média Hétéroclite, « [ressuscité] l’effronté Lyautey ». En 2015, parait Mohamed V, Le Sultan, le deuxième Tome de la trilogie, aux Editions Casa Express dont l’auteur nous livre une présentation étonnante et détaillée, retraçant l’histoire commune et mêlée du Maroc et de la France à travers la figure de Mohamed V.

  • Le printemps arabe au prisme de la démographie - 18/02/15

    Les révolutions qui secouent le monde arabe depuis 2010-2011 sont les révélateurs de profondes crises historiques et sociales. Elles traduisent pour beaucoup d’auteurs et d’acteurs l’entrée des sociétés arabes dans la modernité [1] : celles-ci sont parvenues à secouer l’autoritarisme des régimes en place. La Tunisie a pu aboutir à une véritable transition politique et a vu l’émergence d’une société civile forte. En revanche, l’Égypte semble pour le moment reprendre le chemin d’une autocratie militaire, avec la « normalisation » [2] de la période des Frères musulmans par l’armée. En Syrie, les manifestations pacifiques de 2011 ont laissé la place à un conflit armé, qui déchire désormais une des sociétés naguère les plus solides du Moyen-Orient.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice