Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient
plus de 1700 articles publiés depuis juin 2010

Page facebook Page google plus Page twitter Abonnement au flux RSS

Accueil > Turquie

Turquie

  • Kemal et le communisme - 27/10/17

    Le kémalisme est incontournable pour comprendre l’histoire de la Turquie contemporaine, tandis que son fondateur Mustafa Kemal devenu Atatürk (père des Turcs), est lui toujours incontournable dans l’espace public turc. Mouvement nationaliste dans la continuité des Jeunes Turcs, né pour fonder un Etat-nation turc souverain quand les puissances impérialistes démantelaient l’Empire ottoman après la Première Guerre mondiale, le kémalisme devient rapidement un allié objectif de la Russie soviétique de Lénine. De ce fait, des rapprochements, même idéologiques, entre kémalisme et bolchévisme ont souvent pu être recherchés (1). Il faudrait néanmoins questionner plus profondément ce rapport à l’antiimpérialisme et au communisme. Le kémalisme étant idéologiquement fluctuant et difficilement cernable, un retour sur les conceptions et les pratiques de Mustafa Kemal lui-même, est ici nécessaire pour comprendre cette alliance a priori contre nature.

  • Entretien avec Deniz ünal – Quelle politique économique pour la Turquie contemporaine ? Retours historiques sur le développement d’un émergent au Moyen-Orient - 14/09/17

    Deniz Ünal est économiste au CEPII (Centre d’Études Prospectives et d’Informations Internationales), un service d’étude en économie internationale du Premier ministre. Elle travaille particulièrement sur le commerce international de biens et de services, ainsi que sur la Turquie et la Chine. Elle est également traductrice de plusieurs œuvres de la littérature moderne turque aux Éditions Bleu autour.

  • Entretien avec Jean Marcou – Les relations Turquie / Qatar dans le contexte de la crise Qatar / CCG - 03/07/17

    Jean Marcou est actuellement Professeur des Universités à l’IEP de Grenoble (France) après avoir été pensionnaire scientifique à l’Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul où il a dirigé, de 2006 à 2010, l’Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT – http://ovipot.hypotheses.org/). Il a été aussi directeur de la Section francophone de la Faculté d’Économie et de Sciences Politiques de l’Université du Caire (Égypte), entre 2000 et 2006.
    A l’IEP de Grenoble, il est directeur des relations internationales et dirige également le Master « Intégration et Mutations en Méditerranée et au Moyen-Orient. » Ses principaux champs d’enseignement et de recherche concernent la vie politique turque (Constitutions, élections et partis politiques…), les transitions politiques dans le sud de l’Europe, l’Union européenne, et l’évolution des équilibres politiques au Moyen-Orient (vue notamment au travers de la politique étrangère turque).

  • Entretien avec Hamit Bozarslan – Le point sur la Turquie à l’issue du référendum du 16 avril 2017 (2/2) - 27/04/17

    Le référendum en Turquie du 16 avril 2017, remporté à 51,3% est l’occasion de faire le point sur la situation en Turquie avec Hamit Bozarlsan, Docteur en Histoire à l’EHESS, spécialiste des conflits au Moyen-Orient, de la Turquie et de la question kurde.
    La première partie de l’entretien porte sur l’évolution actuelle de la question kurde en Turquie, dans le prolongement de la conférence du 27 février dernier.
    La seconde partie se focalise sur la transformation de la société turque et de l’exercice du pouvoir par le parti AKP pour tenter de mieux comprendre la situation actuelle en Turquie.

  • Entretien avec Hamit Bozarslan – Le point sur la Turquie à l’issue du référendum du 16 avril 2017 (1/2) - 26/04/17

    Le référendum en Turquie du 16 avril 2017, remporté à 51,3% est l’occasion de faire le point sur la situation en Turquie avec Hamit Bozarlsan, Docteur en Histoire à l’EHESS, spécialiste des conflits au Moyen-Orient, de la Turquie et de la question kurde.
    La première partie de l’entretien porte sur l’évolution actuelle de la question kurde en Turquie, dans le prolongement de la conférence du 27 février dernier.
    La seconde partie se focalise sur la transformation de la société turque et de l’exercice du pouvoir par le parti AKP pour tenter de mieux comprendre la situation actuelle en Turquie.

  • Entretien avec Jana J. Jabbour – Analyse du résultat du référendum et de ses conséquences, notamment sur la politique étrangère de la Turquie - 20/04/17

    Jana J. Jabbour est Docteure en Sciences politiques associée au CERI et enseignante à l’USJ de Beyrouth ainsi qu’à Sciences po Paris et Menton, auteure du livre La Turquie, l’invention d’une diplomatie émergente, CNRS éditions, février 2017.

  • Entretien avec Tancrède Josseran - Le point sur la Turquie et le referendum du 16 avril 2017 - 07/04/17

    Tancrède Josseran est diplômé en Histoire de Paris-IV Sorbonne et attaché de recherche à l’Institut de Stratégie Comparée (ISC).
    Spécialiste de la Turquie, il est auteur de La Nouvelle puissance turque…L’adieu à Mustapha Kemal, Paris, éd, Ellipses, 2010. Il a reçu pour cet ouvrage le prix Anteois du festival de géopolitique et de géoéconomie de Grenoble ; et de Géopolitique du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord – du Maroc à l’Iran, avec Florian Louis, Frédéric Pichon, paru en 2012 aux éditions PUF.

  • Les relations entre l’Europe et la Turquie : la crise de trop ? - 29/03/17

    Le 16 avril prochain, les Turcs seront appelés à s’exprimer par voie de référendum au sujet de la présidentialisation de leur système politique. Davantage qu’un scrutin portant sur une réforme constitutionnelle, il s’agit – comme c’est souvent le cas pour les référendums – de valider le projet politique proposé par le gouvernement AKP. En effet, une présidentialisation du régime turc signifierait que l’actuel Président Recep Tayyip Erdoğan, pourrait légalement se maintenir au pouvoir jusqu’en 2029 : en finissant son mandat actuel qui prend fin en 2019, puis en additionnant deux quinquennats présidentiels prévus par le nouveau cadre constitutionnel. Sur le plan sociétal, ce scrutin sanctionnera également l’adhésion du peuple turc à la politique actuelle du gouvernement : la promotion de valeurs issues de la synthèse islamiste et nationaliste, la poursuite de la lutte contre les ennemis désignés par le pouvoir : la confrérie Gülen, les autonomistes kurdes armés, l’Etat islamique et les « puissances étrangères opposées à la Turquie » (une appellation à géométrie variable qui évolue au gré du contexte géopolitique).

  • Dorothée Schmid, La Turquie en 100 questions - 24/03/17

    La Turquie est-elle européenne ou asiatique ? Pourquoi l’Empire ottoman est-il tombé ? Quelle est la place de la religion en Turquie ? Comment l’AKP s’inscrit dans une société turque en pleine mutation ? Où en sont les négociations d’adhésion à l’Union européenne ? Dorothée Schmid se propose de répondre à ces diverses questions et de nous offrir un panorama de l’histoire, de la culture, de la société, de la politique et de la géopolitique turques en 2017.
    Dorothée Schmid est spécialiste des questions méditerranéennes. Elle dirige le programme « Turquie / Moyen-Orient » de l’Institut français des relations internationales (Ifri). En 2011, elle a dirigé l’ouvrage La Turquie au Moyen-Orient, Le retour d’une puissance régionale ? publié aux éditions du CNRS.
    Dans ce nouvel ouvrage paru en février 2017 aux éditions Tallandier, Dorothée Schmid répond à 100 questions sur la Turquie, dans un style limpide et concis. Elle donne ainsi au lecteur des clés de compréhension essentielles pour appréhender ce pays clivé malgré les apparences d’un fort Etat centralisé.
    Son livre se découpe en sept rubriques, que nous reprendrons ci-après afin de respecter la cohérence de l’ouvrage.

  • Bookchin, Öcalan et Rojava - 10/03/17

    « Les Kurdes n’ont d’amis que les montagnes ». Le vieux proverbe, s’il fait avant tout référence au relatif isolement politique des Kurdes de Syrie, rappelle aussi la dimension écologique au coeur du projet politique révolutionnaire de Rojava. Egalement appelé Kurdistan occidental ou Kurdistan de Syrie, Rojava est une région limitrophe avec la Turquie, ayant acquis progressivement, au fur et à mesure de la guerre civile syrienne, une autonomie de facto. Aujourd’hui complétement autonome du gouvernement syrien, l’entité Rojava n’a été diplomatiquement reconnue par aucun Etat, relevant ainsi encore aujourd’hui du projet politique au devenir incertain. Le territoire de Rojava est composé de trois « cantons » frontaliers avec la Turquie, mais sans continuité géographique entre eux : les cantons d’Afrine au Nord-Ouest ; de Kobané au centre, rendu célèbre par la fameuse bataille qui y fut emportée par les Kurdes contre l’Etat islamique entre octobre 2014 et juin 2015 ; le canton de la Djézireh, le « bec de canard » historique au Nord-Est de la Syrie.

Les clés du Moyen-Orient est un site d’information sur l’histoire et l’actualité du Moyen-Orient. Selon la ligne éditoriale du site : « Comment l’histoire explique l’actualité », les évènements actuels du Moyen-Orient sont ainsi replacés et analysés dans leur contexte historique. Ces expertises scientifiques, réalisées par des professeurs d’université, des docteurs, des chercheurs, des militaires et des membres du secteur privé, sont publiées dans les rubriques « Repères historiques », « Analyse de l’actualité », « Portraits et entretiens » et « Infos culture ».

Découvrez les rubriques et articles rédigés par des specialistes du Moyen-Orient
Portraits historiques
Portraits contemporains
Entretiens
Analyses historiques
Historiques des Etats du Moyen-Orient
Dates anniversaire


Les pays traités : Algérie, Arabie Saoudite, Autres pays, Bahrein, Egypte, Emirats Arabes Unis, Empire ottoman, Etats-Unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Libye, Maroc, Méditerranée, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yémen
© Les clés du Moyen-Orient - Mentions légales - Design : Katelia - Réalisation : Gaiaservice